C'est toujours pareil. Toute l'année, je "pinne" sur Pinterest des calendriers de l'avent tous plus sympas les uns que les autres, en me jurant que cette année, je m'y prendrai à l'avance. Et, finalement, je m'y prends toujours en dernière minute. SAUF cette année. Cela faisait presque 1 an que j'avais l'idée et 6 mois que je la préparais.

Avec un enfant de 4 ans, je connais l'arnaque des surprises à 2 balles style Kinder, machines à sous, magic box et autres bidules qui finissent cassés en 2 au fond d'un tiroir que tu n'as qu'une envie c'est de les balancer à la poubelle, mais que quand tu passes à l'acte, tu oublies de planquer le cadavre sous un autre déchet bien crade et que du coup, t'entends au retour de l'école un "c'est quiiiiiii qu'a jetéééééé ma surpriiiiiiise du Quiiiiiick?????"... Et te voilà partie pour un procès perdu d'avance.

Mon objectif de l'avent de cette année: éviter à tout prix 24 surprises qui finiraient à la poubelle. Et 24 procès.

6 mois donc que je chine des bouquins, vintage pour la plupart, mais pas tous quand même. 24 au total. Emballés dans du craft. Décorés de rouge et blanc, parce que noël cette année, chez nous il est rouge et blanc. Et mon Petit Lutin est ravi: tous les matins, il se jette sur la "surprise" du jour et se réjouit le soir de la nouvelle histoire.

avent2

avent1

avent4

Bon, je sais ce que tu penses de la dernière photo. J'ai longtemps hésité à la poster. J'ai ma fierté tout de même... Je te demande d'être indulgent(e). Mercredi après-midi, j'ai envoyé Gentil Mari et Petit Lutin acheter le sapin. Je me disais que ça pourrait être une chouette activité père-fils, une bonne manière d'occuper un après-midi entre hommes. Tu t'en doutes, c'est donc la dernière fois que je les envoie à 2 choisir un sapin. "C'est Petit Lutin qui a choisi" a dit Gentil Mari. Mmmmmmh... Mon petit chéri d'amour est un grand sensible, un fervent défenseur de la cause des opprimés apparement. Il a choisi le sapin le plus laid au monde, se disant que si lui ne l'adoptait pas, personne ne le ferait (ça c'est clair, il n'avait aucune chance) (cela fait 3 jours que j'imagine le vendeur de sapins ricaner en se frottant les mains et se dire que la saison commence bien avec des pigeons pareils). Et le plus beau dans tout ça, c'est qu'il le trouve merveilleux. Un grand coeur mon fils. Suis fière de lui. Mais quand même, l'année prochaine, c'est moi qui vais le chercher le sapin, même s'il faut le plier pour le rentrer dans ma micro-machine. Nan, mais allo quoi.